avec: Claude Vernier (Dr Michoux), Georges Aubert (Servières), Jean-François Zeller (Le Pommaret), Rosita Fernández (Emma), Henri Czarniak (Léon), Pierre Leproux (le maire), Robert Lombard (le patron de l’Amiral), Germaine Delbat (Mme Michoux), Yves Bureau (douanier), Jean Hébey (Dr Fauvet), Jenny Clève (pharmacienne)

Le personnage de l’inspecteur Leroy, qui dans le roman est un fidèle adepte des « techniques scientifiques » (relevé d’empreintes et autres) et fait le contrepoint de la « méthode intuitive » de Maigret, est ici remplacé par l’inspecteur Lucas, le fidèle second du commissaire.

 Une adaptation très fidèle, une relation très bien jouée et forte entre Maigret et Emma, quelques scènes d’anthologie (en particulier celle du café, lorsque Maigret, tout en dévorant un oeuf dur, explique l’affaire au maire), cet épisode est une vraie réussite, et Jean Richard a su magnifiquement interpréter un Maigret tout en nuances…

Alors que le roman est situé à Concarneau, le téléfilm a été tourné à Boulogne-sur-Mer. C’est à cause de l’emploi du temps chargé de Jean Richard que le réalisateur a dû opérer ce choix. Aux dates prévues pour le tournage, le comédien devait jouer chaque soir à Lille une comédie musicale, Monsieur Carnaval. Comme 120 km séparent Lille de Boulogne, Jean Richard était obligé de s’imposer quotidiennement une course contre la montre, afin d’arriver à l’heure au théâtre. Pendant quinze jours d’affilée, il allait réussir le petit exploit de concilier ses deux rôles. Et à la fin du tournage du Chien jaune, il avait maigri de six kilos. « Heureusement, devait-il dire, j’avais des réserves. »