« Malgré l’imprévu des journées, il existait des gestes quasi rituels, qu’il faisait sans y penser, comme, sa pipe une fois allumée, de pousser la porte du bureau des inspecteurs. » (La patience de Maigret)

Le bureau des inspecteurs est beaucoup moins montré dans la série avec Jean Richard que dans celle avec Bruno Crémer. L’action est beaucoup plus focalisée sur le bureau du « patron », particulièrement au début de la série, où, le plus souvent, on n’aperçoit le bureau des inspecteurs que par la porte qui communique entre celui-ci et le bureau de Maigret. Par la suite, on verra un peu plus souvent ce bureau des inspecteurs, qui reste une pièce de dimensions assez modestes, occupée par trois ou quatre tables tout au plus.

première période: le bureau des inspecteurs n’est meublé que d’une ou deux tables, le décor est essentiellement « fonctionnel »

deuxième période: le bureau des inspecteurs s’agrandit et se meuble de divers accessoires

troisième période : le bureau des inspecteurs n’échappe pas non plus à la « modernisation »; le résultat, étonnant, s’éloigne probablement trop de l’atmosphère classique des Maigret pour rendre un son authentique…

quatrième période: dans cette période d’essai, on n’aperçoit presque pas le bureau des inspecteurs, si ce n’est parfois par la porte du bureau de Maigret

cinquième période: le bureau des inspecteurs va être beaucoup plus présent; on en voit plusieurs versions selon les épisodes; cette pièce prend aussi de l’ampleur: plus vaste, elle peut aussi être séparée par plusieurs cloisons et contenir alors plusieurs bureaux d’inspecteurs; elle se meuble aussi de nombreux accessoires

sixième période: on retrouve la porte vitrée qui donne sur le couloir…